Forum des Métamorphoses

Le forum de l'association de GN Métamorphose
 
AccueilAccueil  PrésentationPrésentation  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le Temps à bicyclette

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 894
Age : 25
Localisation : Toulouse (au siege social de l'association ^^)
Jeu de Rôle préféré: : D&D, L'Appel de Cthulhu, Ars Magica, DCM,...
Jeu de Plateau préféré: : aucun
Date d'inscription : 06/09/2008

MessageSujet: Le Temps à bicyclette   Dim 11 Jan - 17:10

Voici mon écriture d'invention que je dois rendre pour demain.

Le Temps à bicyclette

Un cœur piétiné rend son propriétaire
Désespéré au point de finalement vouloir
S’élancer enfin, sans plus aucun espoir,
Dans l’insondable abîme des gouffres amers.

Mais temps immuable muant les passions
Apporte la consolation.
Alors on finit par renoncer aux larmes,
Et l’on se laisse aller aux charmes
Qui nous ensorcellent, nous enlacent
Et dont jamais on ne se lasse.
On dit que plus jamais nous n’aimerons,
Mais le temps nourrit les passions.

Il était deux amants s’aimant infiniment,
L’un d’eux s’en fut en voyage
Et revint avec un bagage,
Qui n’était pas du gout du premier des amants.

Dure est la rupture pour celui qui aime,
Et l’aimant, déchu, au plus profond de lui-même
Dans son désespoir dit :
« Les tissus déchirés de mon cœur en lambeaux
Serviront de linceul à l’amour le plus beau
Que mon âme ait connu depuis bien des années.
A présent, même si je dois me damner,

Je libérerais mon âme de sa prison de chair,
Et je m’élèverais vers des cieux plus cléments,
Où l’ont boit l’hydromel et les boissons d’antan.
Mon esprit errera bien au delà des mers. »

Ses amis, jamais, ne le mirent en bière ;
C’est la bière qu’on mit en lui.

Après un long moment, la fête terminée,
Notre homme finalement retourna se morfondre,
Sanglotant lentement jusqu’à ce qu’il s’effondre ;
Et de larmes il inonde sa chambre à coucher.

Et le Temps, tel Charon, naviguant sur le Styx,
Glisse, nonchalamment sur l’onde,
Notre homme doucement oubliant l’immonde,
Renaissant tel un beau phénix.

Ses amis essayant de le réconforter
Lui dirent : « Le monde est plein de filles,
Oublie donc celle là ! Car, au loin, l’espoir brille ! »
« Pour moi plus d’espérance, jamais je n’aimerai ».

Au bout d’un certain temps, on se lasse de l’ennui,
Et l’on préfère les plaisirs de la vie.

Croisent les jours et chaque jour
L’amour en détours et contours,
Retourne dans le cœur de l’aimant,
Et lui, tel un revenant, erre longuement.

Vint l’intemporel instant où
Passa le Temps sans faux ni suaire,
Sur sa belle bicyclette, les cheveux au vent ;
Elle fit oublier à l’homme, ses problèmes d’antan.


NICOLAS-LLOANCY Romain

_________________
Ainsi, toujours poussés vers de nouveaux rivages,
Dans la nuit éternelle emportés sans retour,
Ne pourrons-nous jamais sur l'océan des âges
Jeter l'ancre un seul jour ?

Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices !
Suspendez votre cours :
Laissez-nous savourer les rapides délices
Des plus beaux de nos jours !

Le Lac [Alphonse de Lamartine]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesmetamorphes.forumactif.org
 
Le Temps à bicyclette
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Zonage et temps de trajet
» Les énigmes qui font passer le temps
» Ellipse de temps
» Sondage 1: Votre meneur de jeu préferé de tous les temps
» Comment passer fm en un rien de temps, soit en moins de 24H

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Métamorphoses :: Disscution :: Vos horreurs littéraires...-
Sauter vers: